FINALITE
J'ai trouvé cet Épervier d'Europe et ce Verdier d'Europe lors de mon échange Erasmus à l'école d'art de Vic. Des élèves les ont trouvé morts, l'un non loin de l'autre, dans le cloitre de l'école. Ils étaient encore tièdes, la mort les ayant surpris depuis peu. Nous en avons conclu, que dans la fureur de la poursuite, l’Épervier voulant se nourrir du Verdier, ils auraient heurtés le mur du bâtiment, ils ont alors chuté d'une dizaine de mètres pour finalement se rejoindre en bas. Inertes.
Un prédateur et sa proie frappés par la fatalité, je tente de les placer sur un pied d'égalité.
Une scène frappante qui ne m'avait jamais été permise d'observer, ici se tisse alors un lien fraternel.