L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE
Les parures dans toutes les civilisations servent à se distinguer, exprimer un rang social, l’âge, ou le statut dans le groupe. Elles sont souvent réalisées avec les animaux qui entourent le créateur. J’utilise la peau tannée de l’animal. Je grime et coiffe le prédateur de la peau de sa proie. Renvoyer à l’origine de la parure, naturelle, c’est le pelage, le plumage des animaux qui inspiraient les hommes pour se coiffer.
L’humanité s’en est appropriée la beauté.