OISEAUX ABSTRAITS - ANIMAUX ABSTRAITS
J’ai confectionné à partir de plumes récoltées lors de mues et de pattes séchées des oiseaux.

Dans l’intention de réparer le corps, j’utilise des parties provenant de différentes espèces que je ré-assemble, mixe. Des «hybridations abstraites» se forment. Pour m’éloigner de la figuration, je ne reproduis pas les ailes ni les tête de ces oiseaux. Ces boules de plumes munies de pattes ressemblent davantage à une coiffe ethnique que l’oiseau à proprement dit. Ces oiseaux sont en effet abstraits, en ce qu’ils sont plus proches de l’idée générique que l’on se fait du mot «oiseau» que de la réalité d’un être bien vivant.

De la même manière que les animaux que l’on voit surgir au loin, leurs corps n’ont pas de détail. C’est la déformation engendrée par la fuite, qui rend les animaux indescriptibles. Je pense aux peintures rupestres, dont les créateurs déformaient les sujets, les animaux, car c’était en mouvement, celui peut-être de la fuite qu’ils observaient, lors de chasses.