RAMAGES - Résidence de Virginie Cavalier et Justine Nicolas au Faune
- RAMAGES : Du 10.09.2020 au 17.09.2020  Exposition / Restitution de la résidence.
   Vernissage le 10.09 > 18H30 Dégustation cueillies et préparées.
-EMPREINTES : Du 10.09.2020 au 25.10.2020  Exposition / Restitution de la résidence.
- RENCONTRE : Échange / discussion avec le public > 12.09 de 10H00 à 12H00
- VI(E)BRATION : Le 13.09.2020 à 18h30
  Performance sonore suivie d'une rencontre avec le collectif.
  Claude Pascal, Aurélie Toumaïa, Vincent Meyer et Virginie Cavalier.
  Invitation à un voyage perceptif autour de la vibration de la matière.
- COEXISTENCES : Du 12.11.2020 au 22.11.2020
  Exposition du travail de Virginie Cavalier
  Temps de médiation / rencontre avec le public le Samedi 14 à partir de 10h à 12h
- IMPRESSIONS DE TERRITOIRE : Du 26.11.2020 au 06.12.2020
  Exposition du travail de Justine Nicolas
  Temps de médiation / rencontre avec le public le Samedi 28 novembre de 10h à 12h
--
Le Faune - Collectif d’Art: Ateliers, lieu de résidences, d’événements et d'expositions dans la ville de Bagnères-de-Bigorre en Hautes Pyrénées (65). Inscrit dans la programmation de VIVANT - Une saison pour la biodiversité, partout en France de mars à octobre 2020, à l’occasion du Congrès mondial de la nature, Marseille 2020. porté par COAL.
Résidence axée sur la réalisation d'une empreinte sonore et visuelle de l’environnement Pyrénéen à partir d'appeaux confectionnés, et sur son installation dans l'espace architectural.
 
La ville de Bagnères-de-Bigorre est intimement liée à la nature de par sa proximité avec les montagnes, aux abords d’un territoire traversé par les bêtes autant que par les hommes, où chacun se croise, empruntant les chemins tracés par les uns et les autres. Cette identité y est enrichie par l’énergie culturelle des artistes et des associations venant s’inscrire dans la mise en avant des richesses du territoire.
La résidence « Ramages » résonne alors avec évidence dans un lieu de connexions artistiques tel que le Faune et dans un contexte global de prise de conscience sur la nécessité à travailler et à vivre avec la nature. Au coeur du milieu pyrénéen, nous souhaitons figurer la présence du vivant telle que celle du Grand Tétras, caractérisé par la particularité de sa parade nuptiale et dont l’habitat se fragilise.
 
L’observation et l’écoute, le pistage et l’approche, le camouflage ou l’imitation caractérisent un besoin de toucher l’intouchable, d’éprouver une curiosité primitive, de côtoyer un instant les bêtes et le paysage lorsque la connexion à la nature vient à manquer. Les objets ou outils fabriqués à ces fins empruntent et substituent des capacités perceptives ou physiques attribuées aux animaux.
Autour de ces objets et dans une recherche sonore et plastique, l’appeau est notre point de départ. Autrement que dans l’observation et l’attente, cet accessoire a pour but de créer la rencontre et de comprendre une espèce et son langage. L’emploi d’un appeau nécessite de s’exercer en amont, afin d’apprendre les sonorités d’un chant et ses significations.
En confectionnant nous-même ces outils, il s’agit d’être des apprenantes, de les manipuler et de les détourner, pour ensuite les éprouver in situ dans notre propre environnement de travail. Par étapes, le relevé des sons et des chants, la reproduction de ceux-ci avec des matériaux collectés et travaillés, leur enregistrement et leur déploiement dans le lieu de résidence. À la manière d’un espace sensible et sous la forme d’un laboratoire, nous voulons explorer les qualités architecturales du lieu avec cette installation globale et sonore qui viendrait s’activer jusque dans les murs, le plancher ou les toits. Sa composition serait pensée comme l’écho de nos marches, des reliefs, du vivant, du lieu et de ses habitants.
 
Pendant les trois mois de résidence nous proposons ponctuellement de faire découvrir notre pratique et nos recherche aux publics avec la mise en place d’ateliers de fabrication d’appeaux suivis d’une composition sonore représentative du vivant dans l’environnement pyrénéen. L’évènement sonore « Vi(e)brations » sera performé par Virginie Cavalier, Vincent Meyer, Klod et Aurélie Toumaïa, et invitera chacun à un voyage sonore et perceptif de vibration organique de la matière, par la connexion et l’articulation de matériaux et de formes venant encore une fois résonner dans l’espace du Faune.
L’ouverture de ce travail permet par la suite d’étendre les expérimentations vers de multiples techniques d’impressions et d’interprétations du paysage environnant. Également parmi nos intentions, la réalisation de cyanotypes, c’est-à-dire d’empreintes marquées par l’action du soleil ; ces relevés apparaitraient sur des matériaux naturels récupérés, comme des fragments d’arbres tombés lors les dernières tempêtes.
 
Notre collaboration est menée par le désir de capter une identité et de s’imprégner de son essence.Nos pratiques respectives, dans une approche artistique du lien entre l’homme et la nature, viennent s’entremêler pour se découvrir dans un projet commun.
--
- Blog de la résidence :
https://ramages-njcv.tumblr.com/
- Programme VIVANT porté par COAL :
https://www.vivant2020.com/events/
- Vernissage Coexistences - Virginie Cavalier :
https://www.vivant2020.com/event/ramages-restitution-de-la-residence-artistique-de-virginie-cavalier-et-justine-nicolas-3/
- Performance Vi(e)bration :
https://www.vivant2020.com/event/viebration-invitation-a-un-voyage-sonore-et-perceptif-de-vibration-organique-de-la-matiere/
- Vernissage Impressions de territoire - Justine Nicolas :
https://www.vivant2020.com/event/ramages-restitution-de-la-residence-artistique-de-virginie-cavalier-et-justine-nicolas/
- Rencontres avec le public :
https://www.vivant2020.com/event/ramages-restitution-de-la-residence-artistique-de-virginie-cavalier-et-justine-nicolas-5/2020-05-16/
- Ateliers de compositions sonores : ANNULES
https://www.vivant2020.com/event/ramages-restitution-de-la-residence-de-virginie-cavalier-et-justine-nicolas/2020-05-17/
Guide de visite RAMAGES