RITUEL CARNE
Les Berbères, de culture animiste, éleveurs de petit bétail, pratiquent de tout temps le tatouage au Henné pour ses vertus médicale ou curative, pour les rites magico-religieux. Autrement, de manière ornementale. A l'occasion de marches en montagne, je collecte les ossements, les emporte à l'atelier, les soigne. Le tatouage affirme l'appartenance, comme aux origines du tatouage, à la même communauté.